Sélectionner une page

Tant d’expression a traversé le temps pour éviter de parler du sujet des règles, avoir ses coquelicots, traverser la mer rouge, les Anglais débarquent. Sujet tabou sur les époques des rois, les périodes menstruelles ont souvent été décriées comme parfois des rituels sataniques ou encore comme une souillure dans la religion juive. Forte heureusement, le sujet au fil du temps a réussi à se  démocratiser et les femmes aujourd’hui n’ont plus honte d’en parler et d’imposer cette trêve du sexe une fois par mois dans leur couple.

Une inégalité menstruelle entre chaque femme

Mère nature ne nous a pas forcément gâtés sur ce point-là, en nous offrant chaque mois de jolies douleurs dans le bas du ventre avec un flux plus ou moins important. Toutes les femmes ne sont pas égales sur les périodes menstruelles, certaines ont la chance d’osciller sur une période courte avec un flux abondant sur 3 jours, d’autres se voient patienter plus d’une semaine pour que les saignements cessent. Tout dépend de votre métabolisme, il est possible durant cette période de souffrir atrocement, voir pour certaines d’être alité, sur ce point la non plus nous ne sommes pas égales. Mais s’il ya bien un point sur lequel nous nous rejoignions ce sont sur les attentes des protections hygiéniques durant cette période. Les publicitaires l’on bien compris avec leur slogan alléchant, à nous promettent toujours plus de liberté de mouvement, de sensation de peau nue, de protection anti fuite, mais les serviettes hygiéniques possèdent un coût important dans le budget annuel et constitue un facteur aggravant pour l’écologie. Face à ces nouvelles préoccupations de zéro déchet, les marques ont inventé de nouvelles formes de protection menstruelle sous des formats lavables ou réutilisables, telles que les serviettes hygiéniques lavables Hannahpad dont nous vous ferons un point ci-dessous.

Les secrets de la serviette hygiénique lavable

Si l’idée de départ peut en rebuter plus d’une, les serviettes hygiéniques menstruelles possèdent de réels avantages pour notre planète, mais aussi pour notre confort. Dans l’ancien temps, les femmes égyptiennes utilisées des bandes ouatées qu’elles plaçaient dans leur vagin pour retenir les flux, mais aussi diverses épaisseurs de tissus qu’elle plaçait dans leur sous-vêtement pour les protéger. Il faut attendre 1963 pour voir la commercialisation des serviettes hygiéniques jetables rendant la liberté à la gent féminine. Aujourd’hui, c’est un peu un retour en arrière opéré par les marques pour protéger des serviettes réutilisables. Si les serviettes et tampons jetables nous ont apporté beaucoup de commodité toutes ces années, ils sont dotés d’agent chimique entrainant des démangeaisons désagréables et perturbant la flore vaginale. La précarité menstruelle est aussi un sujet d’actualité, l’accès aux serviettes hygiéniques non remboursées par la sécurité sociale comme besoin de première nécessité entraine pour cette femme, des difficultés pour se protéger durant cette période.

La serviette lavable réalisée à partir de plusieurs couches de coton absorbantes est une solution offrant un maximum de confort, sans aucune démangeaison, épousant la forme de son corps et ses mouvements. Mais c’est aussi, un gain hédonique considérable dans le temps, permettant l’accès aux protections à toutes les jeunes filles.