Sélectionner une page

Le soleil commence à pointer le bout de ses rayons, après une période hivernale que l’on sera heureux de laisser derrière nous pour quelques mois de répit bienvenu. L’occasion de s’adonner à nouveau à de longues ballades au grand air, au plaisir du farniente sur les plages et transats, et aux joies des journées passées en terrasse pour des moments de partage entre amis.

Le retour des beaux jours ne doit cependant pas ôter de notre esprit la préservation de notre capital santé, ainsi après s’être protégé des frimas hivernaux, il faudra penser à nous protéger, notre peau en particulier, contre les assauts du soleil et des rayons UV. En effet, les coups de soleil ne sont qu’un moindre mal en comparaison des menaces qu’il fait peser sur notre peau sur le long terme, en plus d’accélérer son vieillissement si l’on n’y prend pas garde. 

Les précautions de base.

Bien que ces principes de base soit globalement bien connus aujourd’hui, il nous semble tout de même bon de les rappeler.  Ainsi, on veillera tout d’abord à éviter de s’exposer au soleil durant les heures les plus chaudes de la journée, c’est-à-dire durant les heures comprises entre midi et 16 heures. De surcroit, lors des phases de canicule, ou dans les zones géographiques sujettes aux fortes chaleurs, on ajustera cette amplitude en appliquant plutôt la règle des 11:00-17:00, notamment pour les plus fragiles, aux premiers plan desquels les tout petits et les seniors.Coté vêtement, on misera sur des habits au tissage serré, voire traités contre les UV, et on portera bien sur un chapeau à larges bords ainsi que des lunettes de soleil en toutes circonstances. 

Pour les parties de notre corps qui ne seront pas protégées par des vêtements, en particulier le visage, on utilisera une crème de protection solaire, et ce, même lorsque l’on se trouve à l’ombre ou encore sous un parasol et un ciel nuageux (qui sont de faux amis dont il faut se méfier). Concernant le choix de la crème, on veillera à en choisir une comportant un indice de protection suffisant, efficace à la fois contre les UVA et les UVB. Certaines peaux intolérantes, ou sujettes aux allergies, ne sont pas adaptées à l’usage d’une crème solaire classique, dans ce cas, on optera pour une crème solaire avec filtres uv minéraux. On pensera bien à renouveler les applications toutes les deux heures, mais aussi dès notre sortie de l’eau lors des moments de baignade. Attention cependant à ne pas appliquer de crème solaire sur le visage des enfants de moins de six mois, qui risqueraient de l’ingérer et de s’intoxiquer. 

Pour conclure, on recherchera au maximum la présence de l’ombre et on se méfiera des rayons indirects du soleil qui nous atteindront par effet de réverbération, en particulier dans l’eau et sur le sable de la plage, mais aussi dans les environnements urbains. Vous êtes maintenant au fait des précautions essentielles qu’il faut appliquer afin de continuer à bronzer et lézarder au soleil sans faire courir de risques majeurs pour votre épiderme.